. Van-inwagen, Peter 1977 « Creatures of Fiction, American Philosophical Quaterly, vol.4, pp.299-308

P. Van-inwagen, A. Compte-rendu-de, &. K. Prior, and . Fine, The University of, Times and Selves, vol.XIV, issue.2, pp.251-259, 1977.

. Van-inwagen, Fiction and Metaphysics, Philosophy and Literature, vol.7, issue.1, pp.67-76
DOI : 10.1353/phl.1983.0059

P. Van-inwagen, «. Pretence, ». Paraphrase, J. Dans-peter, and . Mccormick, The Reasons of Art: Artworks and the Formations of Philosophy -L'Art a ses Raisons: les oeuvres d'art: Défis à la philosophie, pp.414-422

. Walton, Mimesis as Make-Believe: On the Foundations of the Representational Arts, The Journal of Aesthetics and Art Criticism, vol.49, issue.2, p.5650, 1990.
DOI : 10.2307/431705

F. Actualisme and . Wolterstorff, Nicholas 1980 Works and Worlds of Art

N. Wolterstorff, ». Characters, J. Dans-peter, and . Mccormick, The Reasons of Art

. Dans-la-littérature-philosophique, actualisme se décline de multiples façons Ainsi Plantinga soutient un actualisme selon lequel il n'y a ni ne pourrait y avoir d'objets qui n'existent pas réellement tandis que Salmon est un philosophe actualiste qui n'accepte que la première partie de la thèse de Plantinga et rejette la seconde, cf. Plantinga, 1985.

«. Fictio, ». , U. Dérivé-de, and «. Fingo, action de façonner tout autant que celle de feindre. On retrouve dans le terme moderne « fiction » cette double signification puisqu'il signifie aussi bien l'action de l'auteur d'un texte de fiction qui « fabrique » un objet linguistique que celle de son lecteur qui « fait semblant

. Qu-'est-ce and . Qu, « introduire » ou « créer » un personnage ou une ville de fiction ? Ce n'est pas donner l'existence à une entité fictionnelle mais être le premier à tenir un récit de fiction sur telle personne fictionnelle particulière ou sur telle ville fictionnelle particulière

A. La-différence-de and S. Holmes, Napoléon peut être conçu de trois façons: comme individu réel, comme personnage de fiction quand nous parlons métafictionnellement du Napoléon de Guerre et Paix et comme individu fictionnel occupant une place dans le monde imaginé par Tolstoï

S. Holmes, cela donnerait lieu à une contradiction référentielle Sur la notion de « contradiction référentielle », cf. Pears, pp.97-98, 1963.

R. Qu-'à-la-différence-du-cercle-carré, il est vrai, et non pas fictionnellement vrai, de dire d'un individu tel que Sherlock Holmes qu'il aurait pu exister, Si l'existence du cercle carré est logiquement impossible ou autocontradictoire , ce n'est pas le cas de l'existence d'un individu tel que Sherlock Holmes