La perception interne et la critique du langage privé

Résumé : Dans cet article, je me demande ce qui distingue la conscience "externe" du monde (par exemple, la perception visuelle) et la conscience "interne" du corps propre (par exemple, l'expérience de la douleur). Je rejette les théories analytiques récentes qui assimilent l'expérience de la douleur à une forme de perception externe, à savoir la perception d'un dommage physique relatif au corps du sujet. Mais je ne souscris pas pour autant à la thèse phénoménologique selon laquelle il y a un "espace douloureux", et plus généralement un espace corporel, distinct de l'espace de la perception externe. Selon moi, la différence entre la conscience "à l'extérieur" et la conscience "de l'intérieur" ne réside ni dans la forme de la perception, ni dans la nature de l'espace perçu, mais dans l'objet intentionnel lui-même, indépendant de l'expérience dans le premier cas, mais dépendant de celle-ci dans le second.
Type de document :
Article dans une revue
Revue de théologie et de philosophie, 1998
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [19 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00000275
Contributeur : Jérôme Dokic <>
Soumis le : lundi 4 novembre 2002 - 17:12:53
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:08
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 20:20:21

Identifiants

  • HAL Id : ijn_00000275, version 1

Collections

Citation

Jérôme Dokic. La perception interne et la critique du langage privé. Revue de théologie et de philosophie, 1998. 〈ijn_00000275〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

325

Téléchargements de fichiers

1000