Construction sociale, biologie et évolution culturelle : un modèle intégratif de la pensée raciale

Résumé : De nos jours, l'approche dominante dans le débat sur les races est le constructionnisme social. Les tenants de cette approche soutiennent que le concept de race est un concept pseudo biologique utilisé pour justifier et rationaliser le traitement inéquitable d'un groupe de gens par un autre. Ils proposent que les classifications raciales et la manière dont les races sont conceptualisées résultent des conditions sociales propres à chaque culture. Nous examinons les mérites et les limites de cette approche. Nous soutenons qu'elle doit être complétée par une approche évolutionniste et cognitive. Sur la base des travaux de Gil-White (1999, 2001 a, b), nous proposons que l'évolution de la cognition sociale a été fortement influencée par la vie de nos ancêtres au sein de larges groupes appelés « ethnies ». Nous avançons que la cognition raciale résulte d'un système cognitif dédié à ce type d'organisation sociale.
Liste complète des métadonnées

https://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00000532
Contributeur : Nicolas Bullot <>
Soumis le : dimanche 12 septembre 2004 - 10:40:14
Dernière modification le : lundi 15 juin 2015 - 15:07:41
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 20:38:47

Identifiants

  • HAL Id : ijn_00000532, version 1

Collections

Citation

Luc Faucher, Edouard Machery. Construction sociale, biologie et évolution culturelle : un modèle intégratif de la pensée raciale. Enquête, 2004. 〈ijn_00000532〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

353

Téléchargements de fichiers

956