Note sur la portée existentielle de "je pense"

Résumé : Nous développons ici un argument presenté dans la première partie de Reconstruction Analytique du Cogito [Bourgeois-Gironde, S., Paris, Vrin, 2001] concernant la forme logique de 'cogito' dans l'argument cartésien. Suivant un argument de Hintikka il ne peut y avoir dans la prémisse de présupposition existentielle concernant le sujet de 'cogito'. Nous évaluons l'approche du dictum cartésien dans les termes d'une logique libre. Nous voyons les limites de cette solution et lui substituons une autre approche qui tire partie du caractère essentielle de l'attribution d'un prédicat dans la prémisse [-pense] mais sans que l'essentialité de la propriété correspondante n'implique une présupposition d'existence nécessaire du sujet de la prémisse. Nous avons recours à ce point à l'idée d'une forme de prédication essentielle indexicale qui prolonge l'idée de prédicats indexicaux ou encore de 'display sentences' (fonctions propositionnelles qui s'attaches localement et de manière déictique à leur sujet) analysés précédemment par Strawson, Searle et Zemach.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
sacha Bourgeois-Gironde. Les Formes de l'Indexicalité, Presses de la Rue d'Ulm, 2001
Liste complète des métadonnées

https://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00000554
Contributeur : Sacha Bourgeois-Gironde <>
Soumis le : vendredi 3 décembre 2004 - 14:38:30
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:08
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 20:41:05

Identifiants

  • HAL Id : ijn_00000554, version 1

Collections

Citation

Sacha Bourgeois-Gironde. Note sur la portée existentielle de "je pense". sacha Bourgeois-Gironde. Les Formes de l'Indexicalité, Presses de la Rue d'Ulm, 2001. 〈ijn_00000554〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

221

Téléchargements de fichiers

165