La morale n'est pas le social

Résumé : Cet article s'appuie sur une synthèse des recherches contemporaines en psychologie pour montrer que les normes morales ne se confondent pas avec les normes sociales. Les situations morales - situations dans lesquelles l'intérêt individuel et l'intérêt collectif s'opposent - présentent un problème spécifique. A la différence des primates qui ne semblent pas coopérer collectivement, les humains ont résolu ce problème non pas par l'altruisme mais en s'aidant de leurs nouvelles capacités cognitives pour construire des institutions mutuellement profitables et culturellement variables. Une disposition morale permet aux humains de gérer ces situations, c'est-à-dire d'afficher leur adhésion aux institutions en ayant au niveau du vécu psychologique d'authentiques préoccupations morales tout en préservant leurs intérêts au niveau individuel. L'existence d'une disposition morale explique également que les normes morales ne s'imposent pas aux individus, en particuliers aux enfants, mais sont évaluées en fonction de critères spécifiques, notamment de justice.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [36 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00109993
Contributeur : Dan Sperber <>
Soumis le : jeudi 26 octobre 2006 - 11:48:39
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:08
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 avril 2010 - 21:02:43

Identifiants

  • HAL Id : ijn_00109993, version 1

Collections

Citation

Nicolas Baumard. La morale n'est pas le social. Terrain : revue d'ethnologie de l'Europe, Ministère de la culture, Sous-direction ARCHETIS-DAPA, 2006. 〈ijn_00109993〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

313

Téléchargements de fichiers

839