Neurosciences et compréhension d'autrui

Résumé : Ce chapitre a pour objectif de s'interroger sur la pertinence réciproque des recherches menées en philosophie de l'esprit et en neurosciences. Il revient sur la distinction entre niveaux personnel et subpersonnel dans la mise en œuvre de la simulation de l'action. Pour défendre une distinction tranchée entre ces niveaux, on a avancé que le niveau personnel a pour marque distinctive le rôle qu'y jouent soit la rationalité entendue au sens normatif, soit les considérations sémantiques. Or la pertinence de ces deux caractérisations est contestée par de nombreux travaux en sciences cognitives. Elle est ici rejetée sur la base de deux nouveaux arguments. Le premier est qu'il existe un niveau intermédiaire entre l'organisation neuronale et l'organisation psychologique consciente, à savoir le niveau fonctionnel du contrôle hiérarchique. Le second s'appuie sur l'existence de mécanismes qui permettent aux modules intervenant à la base de cette hiérarchie de se décloisonner La prise en compte de ces arguments relance la réflexion philosophique sur de nouveaux thèmes, concernant, par exemple, l'unité de la conscience ou le rapport entre la perception et l'action.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [60 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00139328
Contributeur : Joëlle Proust <>
Soumis le : vendredi 30 mars 2007 - 12:28:25
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:08
Document(s) archivé(s) le : mercredi 7 avril 2010 - 03:07:56

Identifiants

  • HAL Id : ijn_00139328, version 1

Collections

Citation

Joëlle Proust, Elisabeth Pacherie. Neurosciences et compréhension d'autrui. L. Faucher & P. Poirier. Philosophie et neurosciences, Bellarmin, pp.0-00, 2008. 〈ijn_00139328〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

536

Téléchargements de fichiers

735