Pour une théorie "motrice" de la simulation

Résumé : La genèse de la mentalisation, souvent expliquée par la maîtrise progressive ou innée d'un ensemble de concepts mentaux, peut être plus économiquement comprise à partir de l'exercice de procédures primitivement liées à la simulation de l'agir. Le présente article s'attache à démontrer comment, dans le cadre d'une approche dite "radicale" de la simulation, l'information sur l'action pourrait structurer les situations dans lesquelles un sujet s'engage pour jouer, pour simuler autrui ou pour planifier une action dans des circonstances inhabituelles. Les perturbations de la mentalisation dans l'autisme pourraient être liées à une difficulté primaire à s'engager mentalement dans des situations non familières.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [47 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00139342
Contributeur : Joëlle Proust <>
Soumis le : vendredi 30 mars 2007 - 13:10:47
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:08
Document(s) archivé(s) le : mercredi 7 avril 2010 - 03:08:14

Identifiants

  • HAL Id : ijn_00139342, version 1

Collections

Citation

Joëlle Proust. Pour une théorie "motrice" de la simulation. Psychologie Française, Elsevier Masson, 2000, 45 (4), pp.295-306. 〈ijn_00139342〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

528

Téléchargements de fichiers

1042