« Deux conceptions de l'interprétation des récits de fiction »

Résumé : Deux conceptions de l'interprétation des récits de fiction sont présentées : la conception « communicationnelle » de Currie et la conception « émotionnelle » de Velleman. Selon Currie, interpréter un récit de fiction requiert de rapporter les événements du récit aux intentions narratives de son auteur (inféré). Cette conception suppose que l'interprète se représente le contexte pragmatique de production du récit et va à l'encontre d'un certain nombre de recherches empiriques montrant que le lecteur d'un récit de fiction ne construit que très rarement une représentation du contexte pragmatique de sa production. Selon Velleman, l'interprétation requiert de la part du lecteur ou du spectateur qu'il reconnaisse dans la séquence émotionnelle qu'il éprouve à la lecture ou au spectacle d'une fiction une séquence émotionnelle familière. Selon cette conception, les événements narrés sont interprétés en fonction de la manière dont ils « résonnent » émotionnellement dans l'esprit du lecteur ou du spectateur.
Type de document :
Article dans une revue
Philosophiques, Editions Bellarmin, 2005, 32 (1), pp.39-54
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [22 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00355815
Contributeur : Jérôme Pelletier <>
Soumis le : samedi 24 janvier 2009 - 16:49:05
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:08
Document(s) archivé(s) le : mardi 8 juin 2010 - 18:43:02

Identifiants

  • HAL Id : ijn_00355815, version 1

Collections

Citation

Jérôme Pelletier. « Deux conceptions de l'interprétation des récits de fiction ». Philosophiques, Editions Bellarmin, 2005, 32 (1), pp.39-54. 〈ijn_00355815〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

369

Téléchargements de fichiers

375