Une analyse compositionnelle de Quoi que ce soit comme universel

Résumé : Cet article propose une analyse unitaire de quoi que ce soit comme universel de portée large et de domaine maximal, et dérive ce fonctionnement de la sémantique concessive des constructions quoi que ce soit +relative. Les emplois de polarité et de choix libre et les contraintes d'acceptabilité sur la forme sont expliqués en combinant cette hypothèse avec la capacité des prédicats à accepter ou non une quantification maximale sur un argument. This paper introduces a unitary analysis of quoi que ce soit, as a widest scope universal quantifier over the maximal domain, and derives this analysis from the concessive interpretation of quoi que ce soit +relative clause. Uses as TPN and free choice item and the constraints on acceptability are explained by combining this hypothesis with the capacity of predicates to accept or not a maximal universal quantification over an argument.
Type de document :
Article dans une revue
Langue française, Armand Colin, 2010, 2 (166), pp.17-50
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [55 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00540301
Contributeur : Francis Corblin <>
Soumis le : vendredi 26 novembre 2010 - 12:48:27
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:08
Document(s) archivé(s) le : dimanche 27 février 2011 - 02:53:30

Identifiants

  • HAL Id : ijn_00540301, version 1

Collections

Citation

Francis Corblin. Une analyse compositionnelle de Quoi que ce soit comme universel. Langue française, Armand Colin, 2010, 2 (166), pp.17-50. 〈ijn_00540301〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

305

Téléchargements de fichiers

236